Internet et vie privée 2 – Internet and private life 2

October 20, 2007

Nous voyons apparaître de plus en plus de sites Internet proposant des espaces de stockage en ligne moyennant un abonnement. Bien qu’ils offrent beaucoup d’avantages à leurs clients, ces sites ont néanmoins des inconvénients qui ne sont point à dédaigner. Si l’un d’eux est piraté, vos données risqueront de tomber entre les mains de personnes malintentionnées. De plus, aucune des entreprises derrière ces sites n’est à l’abri d’une faillite. Au cas où cela devrait arriver, Dieu seul sait ce qui arrivera à vos données.

Si, malgré ces risques, vous décidez de faire appel aux services d’un de ces sites, je vous conseillerai de ne pas y sauvegarder vos données confidentielles. Pour ces dernières, optez plutôt pour un deuxième disque dur (interne ou externe), un CD ou un DVD. Personnellement, j’évite de stocker mes données confidentielles sur un deuxième disque dur interne sur mon ordinateur. Pourquoi ? Et bien, tout comme les sites mentionnés plus haut, mon ordinateur non plus, n’est pas à l’abri de piratages informatiques.

=====

The number of sites offering disk storage for a fee is increasing on the Internet. If they do offer a lot of advantages to their customers, they also have a lot of disadvantages not to be ignored. If one of them happened to be hacked, your personal files run the risk of falling in the hands of ill-intentioned people. Moreover, the companies behind those sites are not invulnerable to bankruptcy. If this happens, God knows what will happen to your data.

Should you decide to use the services of one of these sites, in spite of the risks involved, I will advise you not to save your confidential files on their servers. Choose a second hard disk (internal or external), a CD or a DVD instead. Personally, I avoid storing my confidential data on a second internal hard disk on my computer. Why? Well, just like the sites mentioned above, my computer is not invulnerable to hacking either.


Internet et vie privée – Internet and private life

October 13, 2007

Sommes-nous en train de divulguer trop d’informations personnelles sur l’internet ? Nous sommes nombreux à utiliser l’internet pour nos communications, transactions bancaires et à fréquenter les réseaux sociaux. Cependant, combien d’entre nous nous sommes-nous arrêtés, ne serait-ce que pour une seconde pour se dire que peut-être telle ou telle information ne devrait pas être publiée sur le net ?    

=====

 Are we giving away too much personal information on the internet? Many of us use the internet for our communication, banking, and social network. However, how many of us have stopped at least for one second to ask ourselves whether this piece or that piece of information should not be published on the net ?


L’hiver n’est pas loin – Winter is not far away

October 12, 2007

Photo Sharing and Video Hosting at PhotobucketIl commence à faire froid le matin. Bientôt, dans un mois ou deux, ce sera la neige et le verglas !!!

=====

It’s getting cold in the morning. Soon, in a couple of months, it will be snow and black ice !!!


Participe passé de “se faire”, “devoir”, “pouvoir” et “vouloir” + infinitif – Past participle of “se faire”, “devoir”, “pouvoir,” and “vouloir” + infinitive

October 11, 2007

Dans un article précédent j’ai mentionné que le participe passé de faire suivi d’un infinitif ne s’accorde jamais. A cette liste, on peut ajouter se faire, devoir, pouvoir et vouloir.

Le participe passé d’un verbe conjugé avec l’auxiliaire avoir s’accorde en genre et en nombre avec son object direct si celui-ci est placé avant le verbe. Or l’objet direct du participe passé de se faire, de devoir, de pouvoir ou de vouloir est précisément l’infinitif qui suit le participe passé.

Exemples:

J’ai voulu partir.
J’ai voulu quoi ? Partir.

J’ai pu partir avant son arrivée.
J’ai pu quoi ? Partir avant son arrivée.

=====

In a previous post, I mentioned that the past participle of faire followed by an infinitive does not change. We can add se faire, devoir, pouvoir and vouloir to that list.

In French, the past participle of a verb conjugated with the help of the verb avoir agrees with its direct object if the latter precedes it. But the direct of object of the past participle of se faire, devoir, pouvoir or vouloir happens to be the infinitive that immediately follows the past participle.

Examples:

J’ai voulu partir.
I wanted to leave. I wanted to what ? To leave.

J’ai pu partir avant qu’il arrive.
I was able to leave before his arrival. I was able to what ? To leave before his arrival.


A la + nom de personne/adjectif de nationalité

October 5, 2007

On entend souvent des expressions comme à la française, à l’italienne ou à la John Travolta lorsque quelqu’un veut dire qu’on fait une chose à la façon d’une personne ou d’un peuple. Quand on utilise cette construction, il faut toujours mettre l’adjectif de nationalité au féminin. Et comme c’est un adjectif, il ne prend pas majuscule. De plus, on emploie à la même si on utilise le nom d’un homme.

=====

In French, we often hear expressions such as à la française, à l’italienne, or à la John Travolta whenever someone is trying to say that something is being done the way a (famous) person or the people of a particular country would do it. When this type of phrases are used, the adjective of nationality should be in its feminine form. And since it is an adjective it does not start with an uppercase letter. Moreover, à la is always used even if the following name is that of a man.


Follow

Get every new post delivered to your Inbox.